Rongeurs

Campagnol

Presentation

Avec une taille de 15 à 23 cm et un poids allant de 80 à 300g, le campagnol terrestre est plus imposant que le campagnol des champs qui lui ne mesure qu’entre 8 et 12 cm et ne pèse qu’entre 20 et 40g. Les campagnols, terrestre ou des champs, vivent essentiellement sous-terre. Ils y creusent des galeries, marquant ainsi leur présence par des monticules de terre à la forme moins régulière que celles des taupes (lien nuisible/rongeur/taupe). Ils ont un régime végétarien et se nourrissent des parties souterraines des plantes (racines des légumes ou même des arbres fruitiers, bulbes...) provoquant d’importants dégâts. C’est la bête noire des jardiniers ! Le campagnol possède un pelage brun clair à brun foncé sur le dos, souvent plus ou moins nuancé de roussâtre, et gris plus ou moins foncé dessous. Son museau est plus arrondi qu’un rat et sa queue est plus courte. On le retrouve dans les prairies, les jardins, les vergers... et majoritairement dans l’Est de la France pour le campagnol terrestre. Les campagnols vivent en moyenne deux ans mais développent une vraie population très rapidement. En effet, les campagnols ont une grande capacité reproductrice avec 3 à 6 portées par an, à raison de 2 à 12 petits par portée.

Dégâts occasionnés par le campagnol

  • Les campagnols dévorent les légumes par la racine dans les vergers et représentent ainsi une vraie menace pour les récoltes.
  • Les jardiniers peuvent voir leur matériel souffrir de la présente des campagnols à cause des mottes de terre de ses galeries.

 

Lutter contre le campagnol

Le campagnol se propage en général par manque de prédateurs naturels. Ceux-ci s’installent dans les haies, espaces boisés, etc. En leur absence dans les structures paysagères actuelles, renards, belettes, hermines, rapaces se déplaceront pour trouver un habitat ailleurs, laissant toute la place au campagnol pour vivre et se reproduire sans menace. Les méthodes pour lutter contre le campagnol seront donc essentiellement préventives et de l’ordre du changement des pratiques agricoles.

Préconisations

  • Déclasser localement le renard, la belette, le putois et la martre de la lite des nuisibles.
  • Installer des dispositifs tels que des perchoirs pour les rapaces : agit à moindre coût sur la fréquence des pullulations.
  • Diversifier les grandes étendues herbagères par des zones labourées et reconstituer des réseaux de haies, des talus et des fossés, en priorité dans les zones identifiées comme source de démarrage des pullulations. Ces techniques sont déjà employées par des agriculteurs biologiques et ont fait leurs preuves.

Le piégeage est le principal moyen de lutter efficacement contre le campagnol même si celle-ci reste quand même coûteuse en temps et en main-d’œuvre.

La lutte chimique est à éviter car elle cause trop d’effets indésirables sur des espèces qui n’étaient pas la cible du poison (renard, sanglier…). Elle est également coûteuse et ne présente qu’un intérêt à court terme.

Le campagnol terrestre

  • Tête et corps 15 à 23 cm
  • Couleur Brun roussâtre à brun noirâtre, gris jaunâtre sur le ventre
  • Poids 80 à 300g
  • Très présent dans l’Est de la France et notamment dans les régions semi-montagneuses à montagneuses comme le Jura ou les Alpes du Nord, le campagnol terrestre est également connu sous le nom « rat taupier », dont il tire quelques caractéristiques : sa vie sous-terraine et ses monticules de terre pour l’un, et sa fâcheuse tendance à grignoter ce qu’il trouve l’autre (en savoir plus sur le rat).

    Le campagnol des champs

  • Tête et corps 8 à 12 cm
  • Couleur Brun roussâtre à brun noirâtre, gris jaunâtre sur le ventre
  • Poids 20 à 40 g
  • Le campagnol des champs est présent dans toute la France mais on le trouvera rarement dans les régions extrême-ouest du pays comme dans la région méditerranéenne, plus propice au campagnol provençal. Son milieu de prédilection est la prairie et les luzernières mais il rejoindra les cultures s’il y a surpopulation dans son habitat d’origine. Plus petit que le campagnol terrestre, ses yeux sont néanmoins plus grands car il vit beaucoup plus à la surface, ce qui ne l’empêche pas de creuser lui aussi des galeries.

    Autres Rongeurs

    Tous les nuisibles